Aimée du Buc de Rivery, la Martiniquaise "des Isles de l'Amérique"

La vie des Du Buc de Rivery à la Martinique

 

Aimée du Buc de Rivery

1ère partie

Aimée du Buc de Rivery, la Martiniquaise

 

AIMÉE DU BUC DE RIVERY FUT ENLEVÉE PAR LES PIRATES EN 1788, VENDUE COMME ESCLAVE BLANCHE CHEZ LES BARBARES EN ALGÉRIE (DITE ALORS LES  ETATS DE BARBARIE), DONNÉE EN GUISE DE CADEAU PAR LE DEY D’ALGER (BABA-MOHAMED-BEN-OSMAN) AU SULTAN ABDUL-HAMID IER DE TURQUIE. ELLE DEVINT SULTANE VALIDÉ ET MÈRE ADOPTIVE DE MAHMOUD II.

Cet article est issu, en partie, de l’ouvrage « La Saga des Du Buc » écrit en 2013 par Y.B. du Buc de Mannetot avec la collaboration de son cousin F. Renard-Marlet, dans lequel sont reproduits les portraits des membres de la famille Du Buc des Antilles et de Normandie, avec plans, cartes, textes anciens, preuves de noblesse, attestations notariées, lettres, photographies, lithographies, cartes postales anciennes, affiches, gravures, invitations, tableaux, pastels, gravures, état-civil, aveux seigneuriaux, ordonnances du roi, nominations, condamnations, commémorations…

 Généralité.

          Mademoiselle Aimée du Buc de Rivery (1776-1817), fille d’aristocrates planteurs de la Martinique, dite « la naufragée sultane Nakchidil » est née le 4 décembre 1776 sur l’habitation de son père (domaine agricole, généralement appelé plantation, situé sur Pointe-La-Rose/Pointe-Marlet/Pointe-Royale sur la commune du Robert à la Martinique), baptisée en l’église du Robert de Martinique, fille de Henri Jacob du BUC de RIVERY, né le 19 juin 1748 au Robert, mort le 29 mai 1808 au Robert, agriculteur-planteur, maître d’habitation à Pointe-Royale, et Pointe-La-Rose, propriétaire de la sucrerie du Robert, membre du Directoire de l’Assemblée Coloniale, Intendant des Habitations du Buc de Bellefonds à la presqu’île de La Caravelle pendant l’absence de son cousin, marié le 24 mai 1773 au Robert à Marie Anne d’ARBOUSSET-BEAUFOND, née en 1739 morte en 1811. Aimée du Buc de Rivery fut enlevée par les pirates en 1788, vendue comme esclave blanche chez les barbares en Algérie, donnée en guise de cadeau par le Dey d’Alger (Baba-Mohamed-Ben-Osman) au Sultan Abdul-Hamid Ier de Turquie, convertie à la religion musulmane, élevée au rang de quatrième Kadine (4ème épouse du sultan Abdul-Hamid Ier) du harem du Palais de Topkapi à Constantinople, mère adoptive de Mahmoud II (futur Sultan), et devenue Sultane Validé « Nakchidil » ou « Nakshidil » , c’est-à-dire « Reine-Mère Empreinte du Cœur » ou « Reine-Mère la plus belle des belles » de l’Empire Ottoman (c’est-à-dire la Turquie actuelle). Elle fut élevée au rang de Sultane Validé grâce à son fils adoptif qui avait publié un hati-chérif (décret) afin de lui faire accéder à cette position suprême. Aimée avait surpassé dans la beauté, le charme, et l’amabilité les autres sultanes d’origine géorgienne ou circassienne. Aimée reçoit, à titre exceptionnel et avec autorisation du Sultan, les derniers saints-sacrements de l’Eglise Catholique par le Père Chrysostôme (Supérieur du Couvent des Capucins à Constantinople) et meurt le 10 novembre 1817 (ou le 23 décembre selon certains) d’une terrible fièvre au Palais de Béchiktash, résidence impériale en Turquie. Aimée du Buc de Rivery était la cousine de Josèphe Rose de Tascher de La Pagerie, future impératrice Joséphine et femme de Napoléon Ier. On dit qu’elle excella dans l’art de nouer les intrigues à la cour de Turquie. Aimée portait les titres suivants : « Princesse très illustre et chaste ; Couronne de la Continence ; Souveraine régnante ; Dame de très haut lignage, douée de qualités très pures et d’un caractère céleste ; Diadème du Sexe ; Maîtresse des Lieux Pieux, élevée à la Gloire la plus sublime ; Astre du Septième Ciel, et Pleine Lune parmi les Etoiles ; Nacre de l’Empire ; Première des Pierres Précieuses de la Couronnes Impériale ».

 

Bientôt un livre consacré à

Aimée du Buc de Rivery et écrit par sa famille !

Avec des documents et des preuves

encore jamais dévoilés !

Sortie prévue fin 2014.

 

 Site en suspension ! Il faut attendre la parution de ce livre évènement !

                                                                             Y.B. du Buc de Mannetot

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site